Alors qu'une guerre aux origines ancêstrales éclate, quel chemin prendrez vous dans cette ville pleine de mystères ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le journal secret de Laki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Laki Crowley

Eleve ♣ Sortarius
avatar
Eleve ♣ Sortarius
Féminin
Date de naissance : 07/11/1990
Age : 27
Zodiaque : Scorpion
Messages : 984

Feuille de personnage
Carte d'identité:
MessageSujet: Le journal secret de Laki Lun 7 Nov 2011 - 0:10













My Secrets








Sommaire



- Chapitre n°1 : " [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] "
- Chapitre n°2 : " [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]"
- Chapitre n° :
- Chapitre n° :
- Chapitre n° :



Ce journal retracera mes aventures passées, mais pas seulement. Il y aura toutes mes pensées, mes impressions et mes sentiments. Mais aussi mes rencontres, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Un moyen pour moi de garder une trace écrite de tout ce qui me sera arrivée. De tout ce qui nous sera arrivée. Pour que le passé ne soit jamais oublié, pour qu'il existe à jamais. Pour que les mémoires n'oublient rien de nos actes héroïques. Et que mes enfants voient ce que j'ai vécu par le passé.



















[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je t’ouvre mon cœur. Pour toujours, sans limite.
Pas de serrure.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 


Dernière édition par Laki Crowley le Lun 7 Nov 2011 - 2:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laki Crowley

Eleve ♣ Sortarius
avatar
Eleve ♣ Sortarius
Féminin
Date de naissance : 07/11/1990
Age : 27
Zodiaque : Scorpion
Messages : 984

Feuille de personnage
Carte d'identité:
MessageSujet: Re: Le journal secret de Laki Lun 7 Nov 2011 - 1:48













My Secrets








Des secrets et le retour de Kanzaki...



Durant les vacances je suis partie retrouver mon père en Roumanie. Les retrouvailles étaient plus qu'étrange, je me faisais une joie de le retrouver. Mais mon père semblait tellement différent, comme s'il se retenait, comme si il craignait quelque chose. Je n'arrivais pas à comprendre ce qu'il se passait, pourquoi une telle distance était entre nous. C'était pourtant lui qui avait tenu à ce que je passe les vacances à la maison. Je pensais au début qu'il se retenait pour ne pas se comporter comme un papa poule. Lui qui me sautait dessus pour me prendre dans ses bras afin d'être sûr que j'aille bien. Qui me demandait sans cesse si je voulais quelque chose, que ce soit à boire ou à manger. Il était toujours aux petits soins avec moi à chaque fois que je venais passer du temps à la maison. Mais cette fois-ci tout était différent, son comportement n'était plus le même. Je ne le reconnaissais pas.

J’avais pour habitude de me mettre dans son bureau pour dévorer des livres. C’était une pièce chaude, dans laquelle je me sentais bien. Toute petite j’aimais déjà son bureau, je m’installais dans le divan moelleux devant la cheminée. Et je finissais par m’endormir devant le feu pétillant de la cheminée. Tant de bons souvenirs dans cette pièce sont à jamais gravés dans ma mémoire. Quel ne fut pas ma surprise lorsqu’il me confia que j’avais interdiction d’entrer dans cette pièce. Et quand plus de ça il l’avait verrouillé à double tour. Tout ça me dépassais, je ne comprenais plus rien. Qui plus est Nataku jouait le même jeu que mon père. Lui qui ne s’était jamais comporté ainsi. J’avais cette horrible impression qu’on se jouait de moi, qu’on me mentait, qu’on me cachait quelque chose. Un secret. Un secret qui ne resterait pas cachait indéfiniment, car je voulais découvrir de quoi il en retournait.

Mon père restait froid avec moi, il refusait même des marques d'affections à mon égard. Àcroire que je n'étais pas désiré en ces lieux. Je regrettais vite d'être venu passer mes vacances à la maison. Je n'avais pas d'autres choix que de fouiller son bureau pour en savoir plus sur ce fameux secret. Une nuit je me suis levé, je n'avais pas la clé de la porte, ce n'était pas un problème. J'avais trouvé le moyen de faire fondre les gonds de la porte, et je pus entrer sans mal. Je me dépêchais de chercher, mais de chercher quoi ? Je ne savais pas ce que je cherchais, mais je devais le trouver. Je fis chaque tiroir du bureau, je ne voyais rien d'anormal. Excepté une lettre qui était à l'intention de mon père. L'écriture de cette dernière m'était familière, je saisis cette lettre et commença à la lire. Il s'agissait de Matabi, le directeur du pensionnat.

Pourquoi donc écrivait-il à mon père ? Il manquait des lettres mais rien d'autre ne figurait dans les tiroirs. Je me souvins d'un coffre, il était dans un coin du bureau. Derrière une pile de vieux journaux. Mon père gardait les vieux journaux je ne sus jamais pourquoi. Cet aparté fermé je me mis à trifouiller le code, que je connaissais. Mon père n'avait pas eu l'intelligence de le changer. Dans le coffre gisait un paquet de lettre, toutes n'étaient pas de Matabi. Je m'étais installé dans le divan pour lire toutes ses lettres. C'est à ce moment-là que je découvris le secret sur la famille de Kanzaki. Je mis ces lettres dans mon petit sac, mais ma curiosité était-elle que je me mis à lire les autres lettres. Des lettres venant de ma grand-mère. La mère de mon père.

Dans ces lettres je découvrais qui était cette femme. Mais pas seulement, il y avait des informations sur la mort de ma mère. Il y avait les preuves de notre assassinat prémédité. Prémédité par ma propre famille, par ma grand-mère. Je ne savais pas quoi penser, à ce moment-là je n'éprouvais rien d'autre que de la surprise. De la surprise qui se mua en haine. Je prenais les dites lettres et me dirigea d'un pas décidé jusqu'à la chambre de mon père. Endormit paisiblement, je le réveillais en hurlant. Les mots qui sortaient de ma bouche me brûlaient la gorge, probablement l'envie de pleurer que je refoulais. Mon père ne me dit rien, il préféra se taire tout en me regardant. Nataku nous rejoignit alerté par le boucan que je fis. Et là j'appris que lui aussi était au courant de tout.

Tout s'effondrait autour de moi, la colère était-elle que je partis dans ma chambre. Je fis mon sac, pris Haku et parti en direction de la forêt. Le seul endroit où je pouvais être tranquille. Dans un coin reclus des bois une petite maison en pierre avait été construite jadis. Je m'étais amusé à la retaper avec ma mère. J'étais petite à cette époque. Mais c'était le seul endroit que je connaissais où je pourrais passer la nuit. Je ne pus dormir cette nuit là tellement préoccupé parce que j'avais découvert. Le lendemain je partis dans le bois chasser, cette petite maisonnette était confortable. Et heureusement pour moi j'étais la seule à posséder la clé, ou plutôt le mot de passe. Maman l'avait ensorcelé pour que cet endroit reste notre. J'y passais deux jours et trois nuits, le troisième jour je décidais de partir prendre du repos loin de tout, de mon père, du pensionnat. Je partis aux États-Unis voir un ami.

Puis les vacances se terminèrent, je rentrais donc au pensionnat. Deux jours avant la rentrée. À mon retour au pensionnat je tombais sur Nekoma avec qui nous partîmes dans les bois. À l'endroit où se trouvait le lac sacré, un endroit magnifique que peu de personnes connaissaient. Car il fallait s'enfoncer loin très loin dans les bois pour réussir à le trouver. Une fois là-bas j'eus la surprise de retrouver Kanzaki. Elle était enfin revenue de cette soit disant pension de redressement. Nous n'avions pas pu aborder le sujet concernant ses parents, tout du moins au sujet de sa mère. J'avais très envie de tout lui dire mais je ne savais pas si j'avais vraiment le droit. Ne serais-ce pas à son père de faire le nécessaire ? Les paternels, ils se débrouillaient pour tout nous cacher et ne rien assumer par la suite.

J'étais vraiment heureuse de revoir Kanzaki, elle avait cependant changé, je la comprenais. Même si ce changement m'avait choqué au début. Je n'avais pas prévu la venue d'une nouvelle personne. Misaki, son arrivée fut plus que douteuse, l'ambiance était devenue électrique. Sans parler de Nekoma et de son comportement qui m'avait déçu. Au lieu de parler avec Kanzaki pour arranger les choses il était parti la queue entre les jambes. Peut-être que Kanzaki n'avait pas vu les choses comme moi. Mais bon les gens autour de moi changent, tout comme moi. Je ne suis plus du tout patiente, je m'énerve assez vite. Et je ne tolère plus le moindre écart au niveau du comportement d'une personne. J'étais déjà chiante auparavant, maintenant je le suis encore plus.

Si ça déplait tant pis, cela ne changera pas grand-chose. Cela ne m'empêchera pas de vivre, c'est une science exacte. J'espère juste que rien ne changera entre Kanzaki et moi. Ce fut ma première amie au pensionnat, et j'ai toujours eu confiance en elle. Dès le premier jour. Pour moi ce n'est pas anodin.

La confiance est un bien précieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]













[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je t’ouvre mon cœur. Pour toujours, sans limite.
Pas de serrure.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Laki Crowley

Eleve ♣ Sortarius
avatar
Eleve ♣ Sortarius
Féminin
Date de naissance : 07/11/1990
Age : 27
Zodiaque : Scorpion
Messages : 984

Feuille de personnage
Carte d'identité:
MessageSujet: Re: Le journal secret de Laki Jeu 8 Déc 2011 - 12:20













My Secrets








Une nouvelle rencontre et un bal annulé.


Après mes retrouvailles avec Kanzaki j'étais partit sans demander mon reste. La réaction de Nekoma m'avait déçu je ne le croyais pas aussi bête et puérile. Partir ainsi en fuyant la situation je trouvais ca aberrant. Bref j'étais déçu. Tout cela faisait que j'hésitais sincèrement à aller à ce fameux bal. J'ai passe l'après-midi à savoir ce que je pourrais bien faire. Je ne voulais pas y aller d’une part parce que je ne voulais pas voir cette Misaki puis d’une autre part parce qu'il y aurait Nataku. Et ca c'était ce qui me travaillait le plus. Je ne voulais pas le voir, pas l'affronter. Je n’étais pas encore prête psychologiquement. Pourquoi donc ? Après tout j’étais grande j’avais prit en maturité. J’aurais du affronter le problème directement. Mais sa traitrise ma beaucoup trop blessé pour que j’essais pour le moment de lui parler. Quand je serais prête j’irais à sa rencontre pas avant. C'était beaucoup trop dur, dieu sait à quel point je l'aime. Il a toujours était la pour moi mais aussi pour maman. Elle m'avait tant parlé de lui, raconter leurs aventures. Et tout ce qu'il avait toujours fait pour notre famille. Mais cela n’empêchait pas que j’avais besoin de temps pour réfléchir, murement réfléchir.

J’avais finalement pris l’initiative de me préparer pour la soirée au cas où j’irais. Rien n’était définitif à ce moment là de la journée. J’avais opté pour une tenue simple à mon gout mais qui ne serait peut-être pas le cas des autres. Je me suis donc rendue au pensionnat, ne voulant pas arrivée directement au bal je fis le tour du pensionnat. C’est ainsi que j’arrivais dans le fond de la cour de récréation. Je m’installais quelques minutes sur un banc tentant de me motiver à aller enfin à ce fichu bal. Au lieu de ça Haku partit en direction d’une demoiselle qui était assise au pied d’un arbre. Je lui courais après pour l’empêcher de déranger la demoiselle en question. La curiosité était une de ses qualités même si par moment cela était perçu comme un défaut. Mais ce jour là sa curiosité fut une aubaine pour moi. C’est grâce à lui que je fis la rencontre d’Asuka Kimitoko et de sa jolie chatte Whisky qui a un caractère qui échappe un peu à Laki. Elle s’entendit très rapidement avec Asuka. Elle apprit quelques informations à son sujet, comme quoi elle était une vampire de sang mêlé. Elle avait perdu sa mémoire, et qu’elle venait à peine d’arriver au pensionnat.

Grâce à cette rencontre j’avais pu oublier tout ce qui me chagrinait. Ma bonne humeur était revenue, enfin ! Elle était même la première a qui je confiais certains détails de mon passé. Je ne su pas vraiment pourquoi je lui avais dit tout ça. Mais quand je l’ai rencontré j’étais persuadé que je pourrais lui faire confiance. La première fois que je ressentais une telle sensation à l’égard d’une personne. Un sentiment de confiance et de bien être. Nous discutâmes un petit moment, je ne peux dire combien de temps ça a duré. Trop absorbé par notre conversation j’avais complètement fait abstraction de ce qui nous entouré. Puis quand il ce fit tard je pris la décision de partir. Le bal attendra l’année prochaine, je n’avais plus du tout la motivation ni l’envie d’y aller. J’étais enfin de bonne humeur et je ne voulais pas tout gâcher en y allant et en perdant mon sang froid. Car je savais que si j’y croisais Nataku je passerais mes nerfs sur lui. Dernière chose à faire lors d’un bal de rentrée. C’est bien trop déplaçé. C’est ainsi que je finis la soirée chez moi, avec une pizza devant un bon film. Avec certaines pensées agréables au sujet de cette nouvelle rencontre.

Une nouvelle amitié qui se verra fantastique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]













[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je t’ouvre mon cœur. Pour toujours, sans limite.
Pas de serrure.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le journal secret de Laki

Revenir en haut Aller en bas

Le journal secret de Laki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr» Secret War» Amour secret...» Le secret de Térabithia» secret of mana
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Amagi :: Côté Administratif :: Journaux intimes-