Alors qu'une guerre aux origines ancêstrales éclate, quel chemin prendrez vous dans cette ville pleine de mystères ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

♦ ~ L'histoire de Shandora, du pensionnat et de ses origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Laki Crowley

Eleve ♣ Sortarius
avatar
Eleve ♣ Sortarius
Féminin
Date de naissance : 07/11/1990
Age : 27
Zodiaque : Scorpion
Messages : 984

Feuille de personnage
Carte d'identité:
MessageSujet: ♦ ~ L'histoire de Shandora, du pensionnat et de ses origines Jeu 24 Juin 2010 - 18:27











La véritable histoire
Elle est longue*


En ce lieu je vais vous raconter la véritable histoire de Shandora et du pensionnat.Car beaucoup racontent des mensonges sur ce qu'il s'est véritablement passé à cette époque. Croyez-vous que tous les mondes vivaient en paix ? Et bien non. Ils se livraient tous et toutes une guerre sans merci. Chacun devait rester chez soi et ne pas franchir la ligne de leurs frontières respectives.
Mais ne tergiversons pas sur le sujet, je vais vous raconter à présent la véritable histoire.
















Je t’ouvre mon cœur. Pour toujours, sans limite.
Pas de serrure.




Spoiler:
 


Dernière édition par Laki Crowley le Sam 25 Fév 2012 - 21:24, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laki Crowley

Eleve ♣ Sortarius
avatar
Eleve ♣ Sortarius
Féminin
Date de naissance : 07/11/1990
Age : 27
Zodiaque : Scorpion
Messages : 984

Feuille de personnage
Carte d'identité:
MessageSujet: Re: ♦ ~ L'histoire de Shandora, du pensionnat et de ses origines Jeu 24 Juin 2010 - 18:31





Chapitre n°1
L'homme Sombre...



Il y a plusieurs siècles, un homme nommé Nergal fit son apparition. Là était le commencement. Mais qui était cet homme, à l'allure lugubre et à la longue cape noire, qui effrayait tout le monde et qui utilisait ses pouvoirs ouvertement ? Il traînait toujours dans tous les endroits les plus malfamés pour y trouver des partenaires dignes de confiance et de pouvoir.

Il commença tout simplement par écouter tout ce qui se disait. Il établit une liste comportant des noms de personnes connues pour le mal qu'elles faisaient ou avaient fait. Il mit quelques années pour récolter les informations dont il avait besoin. Nergal se voyait être la réincarnation d'un dieu de la mort, un dieu aux pouvoirs sans fin, qui gouvernerait tous les mondes. Il fallait l'avouer, il était très lucide et ses pouvoirs dépassaient l'entendement.

Lorsqu'il eut recueilli assez d'informations pour trouver des partenaires potentiels, doués en combat et ameutés par le mal, Nergal partit à leur recherche. Notre homme partit d'un monde où les saisons n'existent pas et où les pluies glaciales peuvent succéder à un soleil cuisant. Le monde crépusculaire grouillait de démons, de monstres et d'assassins. Nergal dut affronter le blizzard, traverser des marais et faire face au mistral pour arriver à trouver ses associés sanguinaires tant convoités.

Il dû traverser la vieille forêt, qui à cette époque, était l'habitation d'innombrables monstres et criminels en tout genre. Il ne mit pas longtemps à trouver son premier (si l'on peut le dire) « ami ». Il s'agissait de Loki une créature démoniaque mi-géant mi-troll. Loki était connu pour son clan, qui commettait des crimes barbares. Oui, la spécialité de Loki était d'égorger les enfants dans leur lit. Sans parler des pillages qu'il effectuait dans les villages avant de les mettre à feu et à sang. Loki écouta les arguments de Nergal, qui pour lui étaient très convaincants. Il accepta avec plaisir de le rejoindre, lui et son clan. Ce qui avantageait Nergal. Pour commencer, il avait un nouveau lieutenant et une petite centaine d'hommes et de monstres, c'était un bon début.

Grâce à eux il commença à semer la discorde et il connut les pillages. Il y prit goût, mais il ne voulait pas s'écarter de son but. Grâce à ces pillages, il put découvrir des armes et des ouvrages très utiles. Tout particulièrement un, qui lui permit de ramener à la vie une créature ténébreuse. Il n'eut aucun mal à la faire revenir à la vie, ses pouvoirs s'étaient considérablement accrus. La créature en question s'appelait Sammu, elle lui promit allégeance. Il continua à chercher des hommes qui accepteraient de le rejoindre. Effectivement, qui n'a jamais rêvé d'une grande fortune et d'avoir le monde à ses pieds ?

Pour lui, il avait suffisamment effectué de recherches chez les démons. Son nouvel horizon était le monde Céleste. Malgré ce que l'on peut croire, tous les anges ne sont pas des êtres bons et charitables. Certains sont appelés « déchus » pour leur insolence envers leur peuple, pour leurs crimes commis. Les déchus étaient enfermés dans la prison du Jugement, Nergal se servit de sa magie pour détruire une partie de la prison. Grâce à son action une multitude de prisonniers que se soit des déchus ou diverses races étaient libres. Mais parmi eux se trouvait Hécate l'une des plus puissantes déchues de l'époque. Cette dernière accepta avec plaisir de rejoindre les rangs de Nergal pour se venger de ceux qui l'avait enfermée.

Nergal était ravi car les prisonniers qu'il avait libérés le rejoignaient, et de plus un nouveau lieutenant fit son apparition. Pour lui il ne lui manquait plus qu'un autre lieutenant puis il pourra mettre à exécution ses plans. Nergal partit vite du monde des anges car il ne voulait pas trop se faire connaître d'eux pour le moment.

Il partit du monde Célèste pour la Terre cette immense étendue d'eau peuplé d'humains, nié et naïf.
Il fut agréablement surpris de voir qu'il pouvait attirer la peur facilement. Cela l'aida à se forger une image malfaisante, il voulait commencer par la Terre et ensuite les autres mondes. Il éprouva toutefois un fort intérêt pour les humains dotés de pouvoirs : « les magiciens ». Et oui il connut cette race sur Terre et il fit la rencontre d'un certain Malphas. Il se prenait pour le plus grand homme sur Terre. Nergal est lui aussi un magicien mais il a des gènes de démons ce qui le différencie des magiciens humains banals. On pouvait le traiter d'hybride, race très rare, même de nos jours.

Après avoir trouvé son magicien il partit donc assister au sabbat des sorciers et sorcières. Il ne lui manquait plus qu'un seul sorcier, car ces derniers ont une force et un pouvoir encore plus grand que les magiciens, bien plus développé. Il pouvait rentrer en symbiose avec leur élément, chose impossible pour les magiciens. Même si avec le temps les magiciens ont fini par être imprégnés par la magie, alors que par le passé ce n'était pas entièrement le cas. Mais c'est pour la symbiose qu'il recherchait un sorcier puissant. Il en cherchait un à tout prix, car en plus de ça les sorciers peuvent créer des illusions et tuer grâce à des potions. Ce qui serait un très bon parti pour lui.

Il se renseigna sur le sorcier noir le plus fort de l'époque. Mais malheureusement pour lui tous les sorciers n'étaient pas mauvais et donc n'approuvaient pas les mauvais actes de leurs confrères. Il devait toujours chercher dans les bons lieux malfamés. Et il finit par trouver l'homme tant convoité, il se nommait Alucard, mais ce ne fut pas le seul qu'il rencontra. Il tomba sur un jeune homme de son âge un dénommé Matabi, il le trouva sympathique et fort intelligent. Nergal était très intéressé par lui mais le soucis était que Matabi était un bon sorcier. Il devait donc se l'approprier par la ruse. Et il commença donc un long récit digne d'un maître du mensonge. Il raconta qu'il désirait un nouveau monde, où humains et personnes aux pouvoirs magiques puissent vivre ensemble en paix.

Matabi aimait l'idée, lui qui voulait que les humains normaux les acceptent tels qu'ils sont. Il accepta l'offre de Nergal qui voulait son aide pour réussir son plan. Mais il ne connaissait malheureusement pas le terrible secret que cachait Nergal.


Par Laki Crowley pour le forum http://pensionnatamagi.frenchboard.com
Copyright © Pensionnat Amagi - Forum - All rights reserved
Toute reproduction, totale ou partielle est strictement interdite.







Je t’ouvre mon cœur. Pour toujours, sans limite.
Pas de serrure.




Spoiler:
 


Dernière édition par Laki Crowley le Sam 25 Fév 2012 - 21:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laki Crowley

Eleve ♣ Sortarius
avatar
Eleve ♣ Sortarius
Féminin
Date de naissance : 07/11/1990
Age : 27
Zodiaque : Scorpion
Messages : 984

Feuille de personnage
Carte d'identité:
MessageSujet: Re: ♦ ~ L'histoire de Shandora, du pensionnat et de ses origines Sam 26 Juin 2010 - 16:38





Chapitre n°2
Prise de conscience...



Un an s'était écoulé depuis que Nergal avait réussi à bâtir son clan. Ils étaient donc six, il y avait donc Loki la créature démoniaque mi-géant mi-troll, Sammu la créature des enfers, Hécate l'ange déchu, Malphas le magicien, Alucard le sorcier noir et Matabi un autre sorcier mais qui était l'opposition même D'Alucard. Nergal avait réussi ce qu'il avait entrepris, et pour la prime un jeune sorcier qui avait des pouvoirs très intéressants qui étaient bien différents D'Alucard. Il désirait plus que tout mettre ses plans à exécution, le problème étant Matabi, il devait agir avec discrétion pour ne pas se faire découvrir de son ami.

Son ami vous dites ? Et oui aussi peu semblable puisse être, il éprouvait de l'amitié. Il avait connu quelqu'un qui avait des idées révolutionnaires, une personne qui avait la tête sur les épaules et très réfléchi mais hélas beaucoup trop niais. Alucard était très doué avec son élément, il possédait le feu, il avait une personnalité tout feu, tout flamme. Un rien faisait de lui un adversaire redoutable. Matabi, lui, possédait l'eau qui pour beaucoup ne sert à rien juste à s'abreuver. Mais Matabi ne dévoilait jamais rien sur son pouvoir était-ce par honte ? Ou parce qu'il voulait lui aussi dissimuler un lourd secret ?

Mais Matabi était très doué pour les potions et sortilèges, ce qui allécha très vite Nergal. Pour lui demander des potions farfelues et dangereuses il donnait l'excuse à Matabi que c'était pour des expériences et qu'il voulait apprendre plus, qu'il aimerait avoir le même savoir que lui. Matabi ne resta pas sans réaction à tous les compliments et marques de respect qu'on lui avait montré. Alors pour faire plaisir à Nergal il fit diverses potions avec lui. Bien sûr Nergal voulait assister aux potions pour pouvoir les refaire plus tard en plus grande quantité.

Sa première potion fut celle qui pouvait créer le trouble dans l'esprit des gens. Encore plus puissant qu'une illusion, encore plus puissant qu'une incantation. La potion ne peut être arrêtée que par un contre sortilège. Mais il ne faut pas non plus croire que Matabi pensait que tout était beau et que tout était rose, plus le temps s'écoulait plus Nergal devenait étrange à ses yeux. Il trouvait étrange que des guerres éclatent un peu partout, que ce soit sur Terre, à Démnia ou encore Cylstia.

La curiosité et la suspicion ne cessaient de croitre dans son esprit, après tout il ne savait pas qui étaient les personnes qui accompagnaient Nergal pour lui c'était de simples amis. Mais il voulait en savoir plus à leur sujet, et il fut bien évidemment surpris de savoir que tous les acolytes de Nergal n'étaient autre que de grands bandits recherchés pour leur méfaits. Et ses recherches le conduisit à savoir les véritables plans de son ami. Ce fut pour lui une trahison de haut rang. Ne connaissant pas pleinement les plans de son ami il continua de rester auprès de Nergal pour en savoir plus sur la question.

Le soucis étant qu'il ne devait pas se faire dévoiler, pour lui, c'était de plus en plus dur de devoir garder secret ce qu'il savait. Et il dû assister à des événements tous aussi durs les uns les autres. Nergal était très intelligent on ne pouvait le nier, il avait réussi à semer le chaos entre les différents peuples. Mais il prenait soin de pas agir directement de peur de gâcher sa couverture pour Matabi, qui lui le savait déjà à son insu. Il se servit bien évidemment de ses sujets pour agir, il n'aimait pas trop se salir les mains.

Matabi avait dû assister à la destruction de la forêt Aokigahara à Démnia. Alucard y était pour quelque chose, la moitié de la forêt avait péri sous les flammes noires de ce dernier. Loki, lui, se servit de la potion de Matabi pour semer le trouble dans l'esprit de tous les géants. Qui bien évidemment ont cru leur confrère. Les géants s'amusèrent à détruire les villages, à tuer toujours plus de personnes innocentes. La famille royale de l'époque ne savait vraisemblablement pas comment cesser ce massacre.

N'ayant pas vraiment le choix elle dût user de son armée pour essayer de calmer ces monstres. Au lieu de calmer tout le monde cela avait empiré la situation, les villageois s'étaient rebellés contre l'armée royale qui pour eux était vraiment bonne à rien. Matabi s'en voulait tellement d'avoir agi bêtement en offrant tout ce que désirait Nergal. Mais il s'en voulait tout autant en découvrant ce que Hécate fit à Cylstia. Grâce à ses pouvoirs et à l'aide de monstres ayant les mêmes pouvoirs qu'elle, ils gelèrent un Lac. Le Lac le plus pure où toutes les créatures vivaient en harmonie et où elles virent leur cher havre de paix réduit à l'état de glace.

La végétation se battait pour ne pas périr sous la couche de neige et de glace. Car chaque créature, chaque arbre, chaque brin d'herbe est un être vivant à part entière doté d'une intelligence. Malheureusement, encore à l'heure d'aujourd'hui, ce paysage est encore recouvert de neige et de glace. Mais les créatures et la végétation se battaient dans cet endroit aujourd'hui réduit à néant pour survivre. Même si a notre époque les créatures sont parties, la végétation s'est mise dans un état d'hibernation cessant sa croissance et sa vie pour la reprendre le jour où la neige cessera de tomber.

Matabi dû également voir une guerre éclater entre les humains sur Terre, il dû voir des magiciens et sorciers se battre contre de simples humains qui n'avaient aucune chance d'en ressortir victorieux, sauf peut-être pour les plus braves et aptes au combat. Nergal, quant à lui, continuait sa mise au point pour réaliser ce qu'il désire. Matabi en avait assez et se servit un soir de la potion « Bella Rocha » quand toute l'équipe de Nergal fut présente. Cette potion étant une création de Matabi ,personne ne connaissait le contre sortilège. Le seul soucis étant qu'elle ne pouvait durer qu'un simple et court mois.

Elle permettait de rendre tous ceux qui la buvaient en état de statut de pierre et d'argile. On s'endort paisiblement sans vraiment savoir ce qui nous est arrivé lors de notre réveil. Matabi avait enfin pris conscience qu'il étant temps de cesser de se cacher et de faire face à tous ces monstres.


Par Laki Crowley pour le forum http://pensionnatamagi.frenchboard.com
Copyright © Pensionnat Amagi - Forum - All rights reserved
Toute reproduction, totale ou partielle est strictement interdite.







Je t’ouvre mon cœur. Pour toujours, sans limite.
Pas de serrure.




Spoiler:
 


Dernière édition par Laki Crowley le Sam 25 Fév 2012 - 21:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laki Crowley

Eleve ♣ Sortarius
avatar
Eleve ♣ Sortarius
Féminin
Date de naissance : 07/11/1990
Age : 27
Zodiaque : Scorpion
Messages : 984

Feuille de personnage
Carte d'identité:
MessageSujet: Re: ♦ ~ L'histoire de Shandora, du pensionnat et de ses origines Dim 27 Mar 2011 - 20:23





Chapitre n°3
La quête de Matabi...



Matabi venait à peine de quitter Nergal qu’il se faisait déjà questionner par les ogres qui gardaient toute l’enceinte du château. Il devait y en avoir une dizaine tout au plus. Et oui, Nergal avait élu domicile à Démnia, bien évidement pas dans la cité même mais dans la vallée des dragons. Tout ça parce que personne ne s’aventurait là-bas, vu que les dragons y avaient élu domicile depuis toujours. Les dragons étaient des créatures fantastiques, mais ils avaient toujours été chassés pour leur peau et leurs crocs. Ils étaient connus pour avoir des vertus magiques, mais pas seulement, il était également dit que leur peau était un excellent bouclier contre la magie, puis posséder quelque chose appartenant à un dragon était un signe de puissance. Comme quoi les hommes d’antan étaient très primitifs. Les dragons avaient fini par se rebeller ; quoi de plus normal pour une espèce qui se sent menacée, ils devinrent très agressifs et tuaient tous ceux qui s’aventuraient sur leur territoire.

Nergal, lui, avait réussi à élire domicile chez eux. Comment ? Il dut user de la magie pour pouvoir y vivre sans que les dragons ne lui causent d’ennuis. Il fit juste en sorte que son château ne soit pas visible pour les dragons et pour les personnes n’ayant pas un accès spécial. Lorsqu’on quittait l’enceinte du château, on était visible de tous et là c’était dangereux car les dragons se faisaient une joie de vous mettre en pièce. Mais heureusement pour eux, personnes ne quittaient l’enceinte du château directement, ils employaient tous des portails spatio-temporels pour pouvoir voyager plus facilement sans avoir à se faire attraper. Pour sa protection Nergal avait fait appel à une dizaine d’ogres, des créatures dépourvues d'intelligence. Ils étaient horriblement bête et le mot était faible. On ne pouvait trouver plus inintelligente créature, même les gobelins n’étaient pas aussi ignorants. Les ogres avaient la fâcheuse tendance à attaquer tout et n’importe quoi sans aucune raison.

Matabi devait faire face à eux et bien évidement il ne lui fallait pas faire grand-chose pour pouvoir semer la discorde auprès du groupe. Il sema le trouble sans mal et de ce fait les ogres se bâtèrent entre eux. Les plus faibles furent bannis du château par leurs propres congénères. Matabi profita de l’occasion pour sortir de l’enceinte du château, le problème étant que les portails spatio-temporels laissent une trace du passage que l’on prend. Même si la trace ne reste visible qu’une heure, Matabi ne préférait pas prendre de risque. Nergal retrouvait toujours les déserteurs et leur faisait payer cher leur traitrise. C’est pour cela que Matabi préférait traverser la vallée que de laisser de l’avance à Nergal. Mais traverser la vallée n’était pas chose aisée, les dragons étaient toujours présents et leur magie faisait soulever des tempêtes de sables. Les dragons savaient que quelque chose vivait sur leur territoire et cela les rendaient encore plus agressifs.

Matabi était persuadé qu’en passant par là personne ne le suivrait et il pensait vrai. Il parcourut pas moins de 10 kilomètres, sous la chaleur ardente du soleil. Il avait été plutôt tranquille si je puis dire, il était plus vigilant que jamais. Cela lui paraissait étrange qu’il ne se soit pas fait attaquer. Il avait toutefois créé une sorte de bouclier sous forme de bulle. Plus tard des ombres se dessinèrent tout autour de lui, et tournaient en cercles concentriques. Il était pris en chasse, et il se devait de rester le plus vigilant possible. Les dragons finirent par entamer leur descente qui fut très rapide, à leur atterrissage ils soulevèrent un épais nuage de poussière. Ils l’encerclèrent, Matabi ne savait pas quoi faire. Il aurait voulu fuir mais c’était trop dangereux, et emprunter un portail spatio-temporel était aussi une idée folle car les dragons pouvaient eux aussi l’emprunter. Il les toisa du regard, aucun ne semblait bouger, ils étaient comme d’immenses statues grecques, on pouvait voir chaque détail, chaque courbe de leur corps musclé. Mais à l’inverse de statues ils étaient bel et bien en vie, près à attendre un faux pas de la part de Matabi.

A sa grande surprise les dragons s’écartèrent et laissèrent passer un dragon bien plus grand, bien plus fort. Des pattes puissantes, qui seraient capable d’effectuer une course effrénée. Matabi abandonna l’idée de partir en courant, puis ils pourraient le rattraper sans mal rien qu’en volant. C’était peine perdue. Le dragon majestueux s’avança encore un peu. Il se trouvait à 4 mètres de Matabi, ses écailles étaient d’un noir luisant, ses griffes étaient acérées tout comme ses crocs. Une grande balafre trônait sur la partie droite de la gueule de la bête. Matabi sentait le souffle chaud des dragons tout autour de lui, il s’attendait à devoir se protéger d’une attaque puissante, mais elle ne vint pas. Le dragon ouvra sa gueule et en sortit une voix rocailleuse et gutturale. Il questionna Matabi sur sa venue, il était en colère et cela se ressentait. Il voulait savoir pourquoi il était sur leur territoire, et s’il connaissait vraiment ce dont ils étaient capables. Et oui, il fallait avouer que pour eux voir un bipède vivant sur leur territoire était une chose rare, très rare. Il fit lui part de sa colère de le voir sur leur territoire, et finit par demander ce qu’il cachait au fond des gorges de la vallée.

Matabi fut pris de court, il ne savait pas quoi dire, il ne s’attendait pas à ce qu’on lui demande le pourquoi du comment. Étant persuadé qu’il allait se faire dévorer vivant il finit par leur dire la vérité. S'il était sur la vallée c’était pour fuir quelqu’un qui vivait en effet caché dans les gorges. Il leur expliqua qu’il se sentait plus en sécurité en passant par ici, même si dans un sens c’était faux. C’était plus une question de fuir sans se faire repérer dans un mois, quand la potion cessera de faire effet. A ces derniers mots le dragon avança encore un peu plus, il n’y avait plus que deux mètres qui les séparaient l’un de l’autre. Matabi avait appris à l’aide des livres que les dragons étaient des créatures très fières et qu’il fallait montrer sa bravoure pour qu’ils aient ne serait-ce qu’une once de respect. Il ne bougea pas et fixait la bête dans les yeux, des yeux rouges, on aurait cru qu’une flamme flamboyait dans ses yeux.

Le dragon se demandait s'il pouvait lui faire confiance, cela pouvait être une manière de faire diversion pour pouvoir les attaquer ensuite. Mais il décida de demander sur ce qui se cachait vraiment au fond des gorges. Car ils sentaient tous un être puissant maléfique vivre non loin de leur tanière. Cela les inquiétait car plusieurs petits avaient disparu, même si il y avait une autre explication plausible sur le sujet. Matabi argumenta sur ce mal qui vivait près de chez eux, ce qu’il voulait faire dans l’avenir. Les plans les plus intimes ainsi que les idéologies de Nergal. Le dragon resta là à le toiser du regard, aucune expression ne pouvait être lue, que ce soit sur sa gueule ou sur son corps. Ces créatures savaient dissimuler leurs émotions avec parcimonie. Quand il eut finit les dragons émirent des grognements, il avait bien sur compris qu’ils communiquaient entre eux par un moyen qui lui était inconnu. Quelques minutes passèrent, elles furent longues, très longues pour Matabi, il croyait que jamais ca ne s’arrêterait. Puis le chef finit par reprendre la parole et lui confia qu’il le croyait, mais que la confiance n’était pas là. Il avait besoin d’une preuve du courage et de la confiance de Matabi. Il lui proposa une sorte de quête si on peut appeler ça comme ça.

Le chef se présenta enfin. Il s’appelait Zaeweth et il stipula que son clan avait toujours vécu ici depuis des milliers d’années. Mais depuis quelques temps en effet des petits avaient disparu, y compris des œufs. Cela causait beaucoup d’ennuis dans la reproduction de l’espèce sachant qu’il fallait un an pour un œuf avant d’éclore. Il lui expliqua qu’une créature avait aussi élu domicile non loin de la couveuse, mais il n’arrivait jamais à l’attraper sur le fait. Matabi accepta l’offre, c’était une proposition intéressante, ainsi il pourrait gagner leur confiance et peut être un nouvel allié. Zaeweth lui indiqua la direction à prendre, les dragons ne le suivraient pas car cela pourrait faire fuir la bête. Mais ils avaient un œil sur lui. Matabi savait qu’il ne pourrait pas s’enfuir car ils le rattraperaient aussitôt. Il prit donc la direction dans laquelle se trouvait la couveuse et la petite grotte où semblait vivre la fameuse créature.

Lorsqu’il trouva la fameuse grotte il ne savait pas comment s’y prendre pour l’attirer. De plus il ne savait pas à quoi il avait à faire. Il attendit que la nuit tombe pour voir contre quoi il devait se battre. Il disposa plusieurs imitations d’œufs de dragons dans l’une des cavités qui servait de couveuse pour une des dragonnes. Il utilisa un sort de dissimulation pour qu’il ne puisse pas être découvert. Il finit par s’endormir, trois heures plus tard il fut réveiller par un bruit de grattement. La bête était enfin là, Matabi ne voyait pas grand-chose mais il put tout de même la distinguer. Il s’agissait d’une manticore. Cette créature a une tête d’apparence humaine, enfin c’était les dires, mais c’était une gueule immonde qui possédait trois rangées de dents acérées. Son corps était celui d’un lion mais le pelage était rouge, rouge sang. Et la queue de la bête n’était autre qu’un dard de scorpion empoisonné. Il savait que la meilleure solution était d’employer un poison qui pourrait attaquer tout son système de défense organique. La mort serait lente et douloureuse mais efficace. Il décida de s’orienter dans la grotte où vivait la manticore. Cette dernière trop occupée a essayer de manger les œufs qui n’étaient autres que des pierres. Il faut savoir que la manticore mangeait tout mais son plat préféré restait l’être humain, ce n’est pas pour rien que lorsqu’un corps humain disparaît sans laisser la moindre trace on dit que c’est le coup d’une manticore.

Il put parcourir la grotte debout, elle était assez large. Il utilisa sa magie pour pouvoir voir l’antre où vivait la bête. A la fin de cette grotte il trouva une sorte de source d’eau souterraine. C’était un peu étrange dans un désert mais bon après tout ce n’était pas plus mal. Il décida d’utiliser la magie pour cacher cette source et en créa une fictive. Il sortit l’une des potions qu’il gardait toujours dans son sac et empoisonna l’eau puis attendit au fond d’une des autres cavités pour ne pas se faire repérer de la bête. Cette dernière s’engouffra dans son antre et ne chercha pas le pourquoi du comment et se rua sur l’eau. Elle fonçait tête baissé, ce n’était pas une créature que l’on pouvait juger d’intelligente. Matabi était assez content, il ne lui aura pas fallut beaucoup de temps pour venir à bout de cette manticore. Ainsi il pourrait bénéficier de la confiance des dragons. La créature s’effondra en émettant un cri disgracieux et strident. Il veilla à ce que la manticore soit morte et il tira la dépouille à l’extérieure. Zaeweth apparut et se posa avec un fracas à en faire retourner un mort dans sa tombe.

Il était heureux, la créature qui ruinait leur descendance était enfin morte, mais Matabi savait bien que certains petits qui avaient disparu était l’œuvre de Nergal. Il cherchait le moyen de faire obéir ces créatures mais c’était peine perdue. Zaeweth et lui finirent la soirée ensemble à parler sur ce que préparait Nergal, et sur le plan que voulait mettre en place Matabi pour le renverser. Ils parlèrent longuement sur ce qu’ils pourraient faire ensemble. Et oui avoir des dragons comme alliés n’était pas une chose à négliger. Mais ce que Matabi n’avait pas prévu c’est que Zaeweth lui accorda sa confiance. Le lendemain Zaeweth le ramena à la frontière de la vallée pour qu’il puisse rejoindre la ville plus facilement. Toutefois Zaeweth confia quelque chose à Matabi, une forme de magie très puissante et très ancienne. Le Spasylka, autrement dit le lien, cette magie comme son nom l’indique est un lien entre un magicien ou un sorcier et une créature magique ou un animal qui a de l’essence magique qui coule dans ses veines. Ce lien les unit et leur magie ne fait plus qu’un. Ils voient la même chose, ressentent la même chose, leur force et leur énergie sont comme fusionnés. Visiblement il avait marqué l’esprit de Zaeweth pour bénéficier du spasylka, mais il n’avait pas seulement gagné ça il avait également gagné un ami et plusieurs alliés.

Il était temps pour lui de partir pour Cylstia et rallier d’autres personnes à sa cause. Ou plutôt leur cause.


Par Laki Crowley pour le forum http://pensionnatamagi.frenchboard.com
Copyright © Pensionnat Amagi - Forum - All rights reserved
Toute reproduction, totale ou partielle est strictement interdite.







Je t’ouvre mon cœur. Pour toujours, sans limite.
Pas de serrure.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ♦ ~ L'histoire de Shandora, du pensionnat et de ses origines

Revenir en haut Aller en bas

♦ ~ L'histoire de Shandora, du pensionnat et de ses origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Pensionnat Spidia» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.» Petite histoire aux grandes aventures :D» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Amagi :: Côté Administratif :: Histoire et Races-